Category Archives: Société

Entretien avec Catherine Hélayel, par Âmala Barbosa

Catherine Hélayel

Catherine Hélayel est avocate et combattante pour la cause animale, elle a créé avec cinq confrères l’association Animal, Justice et Droit, qui a pour objectif d’élaborer un droit animal en droit français. Elle est également l’auteure du livre Yes Vegan, un livre qui aborde le véganisme sous divers angles. Dans l’introduction de son livre Catherine dit : « Ce livre est donc avant tout basé sur l’existant, sur cette simple vérité cachée par une cellophane civilisé, par une publicité bucolique, ou par un discours matraqué : le massacre sans vergogne d’êtres sensibles par d’autres, à une monstrueuse échelle industrielle et planétaire. Voilà ce que je dénonce[1] ». Continue reading

Yes Vegan ! Un choix de vie, par Âmala Barbosa

Yes Vegan

Présentation

Yes Vegan ! Un choix de vie de Catherine Hélayel paru chez L’Âge d’homme, 2014

Avocate et combattante pour la cause animale, Catherine Hélayel a créé avec cinq confrères l’association Animal, Justice et Droit[1], qui a pour objectif d’élaborer un droit animal en droit français. La préface de Yes Vegan ! Un choix de vie, est rédigée par Brigitte Gothière, cofondatrice et porte-parole de L214, l’association de défense de tous les animaux, et plus particulièrement de ceux qui sont utilisés dans la consommation alimentaire et leurs conditions d’élevage, de transport, de pêche et d’abattage Continue reading

Una línea de polvo, de Santiago Rueda. Art et drogue en Colombie.

Rueda, Santiago. Una línea de polvo. Colección de ensayos sobre el arte colombiano. Alcadía Mayor de Bogotá, 2009.

Untitled 1

Les informations présentent la réalité de manière brève et décousue qui n’incite pas à l’interprétation ; l’art en revanche, ouvre la possibilité de percevoir la réalité vue ordinairement avec indifférence, d’une autre façon : comme expérience propre. Continue reading

Pompéi, la ruine des ruines.

À la suite de l’effondrement de la Schola Armaturarum de Pompéi en novembre 2010, l’émotion a été vive. Si ce fâcheux événement ne se révéla être une surprise pour personne, tant les travaux de conservation ne respectaient en rien le cahier des charges qu’impose la charte de Venise, le malaise suscité par l’effondrement d’un monument classé au patrimoine mondial de l’humanité a mis en lumière la faillite de la politique culturelle italienne.
Et pourtant l’Italie, outre le fait d’avoir un patrimoine culturel exceptionnel avec ses 49 sites inscrits à l’UNESCO, est le seul pays dans lequel la préservation du patrimoine historique et artistique fait partie des principes fondamentaux de la Constitution… Continue reading