Les chrétiens de Gaza

Les chrétiens de Gaza blog Maram

       La situation des chrétiens de Gaza se prête à nombre de discours ambigus en Europe, notamment après l’arrivée du Hamas au pouvoir en 2006. Quelle est leur situation ? Combien de chrétiens y a-t-il à Gaza ? Quelle Église suivent-ils ? Est-ce qu’ils sont persécutés ? Quelle est leur position concernant le conflit avec Israël ? Quel genre de relation entretiennent-ils avec le Hamas ? Et finalement, ont-ils de bonnes relations avec leurs concitoyens musulmans ?

      Les relations entre musulmans et chrétiens au Moyen-Orient, sauf en Irak et en Syrie récemment avec l’émergence du groupe islamiste Daesh, sont bâties sur la fraternité, la collaboration et le respect réciproque : bien des choses en témoignent, surtout l’unité du destin, de l’histoire et de la langue, le partage des souffrances et des joies et la participation à la vie sociale et politique. Rappelons que le célèbre roi de Jordanie entre 1953 et 1999, Hussein, a épousé une chrétienne. Leur fils Abdullah lui a succédé. Souvenons-nous du mariage du président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat avec Souha Arafat, une chrétienne. Politiquement, les chrétiens ont été activement présents dans la résistance palestinienne contre l’État d’Israël : l’un des plus célèbres partis palestiniens, le Front populaire de libération de la Palestine, fut fondé en 1968 par un chrétien, Georges Habache. Une autre personnalité chrétienne très célèbre, Naief Hawatmeh a fondé un parti en 1969 – le Front démocratique pour la libération de la Palestine. Au niveau intellectuel, les deux plus grands intellectuels palestiniens sont chrétiens : Edward Saïd et Azmi Bishara, et sont tenus pour des figures phares non seulement chez les Palestiniens mais aussi dans tous les pays arabes et au niveau international.

Combien de chrétiens y a-t-il à Gaza ?

       Selon Jabr Aljilda, le directeur des relations publiques de l’église orthodoxe à Gaza, le nombre des chrétiens à Gaza est actuellement de 1500 sur 1.97 millions d’habitants selon le bureau central de statistiques palestinien. Une baisse importante a été enregistrée depuis qu’Israël a imposé son siège sur Gaza en 2007. Les chrétiens déplorent les situations économiques difficiles dans la bande, les jeunes disent que la vie est devenue insupportable et qu’ils préfèrent fuir Gaza et aller chercher une meilleure vie en Europe ou aux États-Unis. Dans une interview d’Arnaud Aubry et Laurent Grzybowski pour l’hebdomadaire La Vie, un jeune chrétien dit qu’« il n’y a pas d’avenir pour [les chrétiens] sur cette terre. Ne peuvent rester que ceux qui supportent les coupures d’eau et d’électricité, les bombardements incessants et qui sont prêts à aller au combat…». Ce sentiment est d’ailleurs présent chez la majorité des jeunes Palestiniens qui aspire à quitter la bande de Gaza et à aller dans des pays développés en Europe ou en Amérique du Nord pour trouver une meilleure vie.

 Quelle église suivent-ils ?

       La plupart des chrétiens à Gaza sont orthodoxes, mais il y a aussi des catholiques et des protestants. Les orthodoxes suivent l’Église orthodoxe de Jérusalem alors que les catholiques suivent Rome. Selon le père Manuel Mussallam, l’ancien pasteur de l’église de la Sainte-Famille à Gaza, les orthodoxes constitueraient 70% de la population chrétienne.

Les chrétiens de Gaza sont-ils persécutés ou réprimés ?

      Avec l’arrivée du Hamas au pouvoir, beaucoup de reportages et de témoignages, surtout de la part des adversaires du Hamas, laissent entendre que les chrétiens de Gaza sont menacés. On trouvera sur internet beaucoup de chaînes et de sites israéliens francophones rapportant des témoignages allant dans ce sens. A rebours, examinons des réalités indiquant le contraire : selon le père Mussallam, dans une déclaration à la chaîne Al-Arabiya, 30% de l’économie de Gaza, qui est gérée par le Hamas, est tenue par 10 familles chrétiennes, ce qui indique que les chrétiens disposent d’une certaine influence et ne sont pas défavorisés ou discriminés économiquement. Socialement, chrétiens et musulmans vivent en cohabitation et cette fraternité, rare dans la région, survit au siège et aux guerres qu’ils subissent. Certes, il y a des problèmes de temps en temps entre musulmans et chrétiens, en particulier de la part de quelques radicaux. Évoquons ici, l’explosion qui a eu lieu dans l’une des églises en 2014, revendiquée par un groupe islamiste fondamentaliste lié à Daesh. Selon le père Mussallem, de tels événements sont systématiquement condamnés et maîtrisés par le Hamas qui protège les chrétiens et qui envoie des forces de l’ordre pour protéger les églises lorsqu’il y a des tensions. Un autre exemple témoigne de la fraternité entre les musulmans et les chrétiens : lors de la dernière guerre israélienne contre Gaza en 2014, les chrétiens ont ouverts les portes de leurs églises à la population de Gaza qui a trouvé dans ces églises un refuge face aux bombardements israéliens. Le père Mussallam dit : «  les musulmans et les chrétiens sont des frères, si les Israéliens bombardent les mosquées, les musulmans sont invités à faire leurs prières dans les églises ».

La position des chrétiens concernant le conflit avec l’État d’Israël

       Les chrétiens des territoires palestiniens, et même en Israël, sont d’abord des Palestiniens et luttent pour les droits du peuple palestinien par tous les moyens possibles. Comme expliqué ci-dessus, les chrétiens ont été directement engagés dans la résistance contre l’État d’Israël. Les personnages chrétiens les plus connus quand nous parlons de la résistance armée sont Georges Habache, Wadie Haddad et Nayef Hawatmeh. Les chrétiens de Gaza soutiennent la résistance contre l’État d’Israël et s’alignent avec la position des chrétiens en Cisjordanie. Dans une interview télévisée avec la chaîne officielle de l’Autorité palestinienne, Le père Mussallam dit « nous luttons contre la violence et la persécution de l’État d’Israël depuis des années, musulmans et chrétiens ensemble ».

 ANNEXE:

Les églises de Gaza

       Il y a trois églises à Gaza, l’Église Saint-Porphyre pour les orthodoxes, l’Église de la Sainte-Famille pour les catholiques et l’Église évangéliste baptiste pour les protestants.

Les établissements chrétiens de Gaza :

1- Union des Églises chrétiennes « Conseil des Églises du Moyen-Orient » : cet établissement offre des services médicaux, des aides et des formations éducatives et professionnelles. Il présente ses services sans aucune discrimination envers les chrétiens et les musulmans. Les financements proviennent de toutes les églises du monde via cette union.

2- Association de la jeunesse chrétienne : un grand centre éducatif qui anime des activités sociales ainsi que des ateliers de formation.

3- Église baptiste : elle abrite l’hôpital populaire, un centre médical et une grande bibliothèque.

4- Organisation catholique Caritas : elle a un centre médical et offre des médicaments et des aides.

5- Œuvres pontificales missionnaires : cette organisation exerce ses activités principalement dans la construction des établissements, elle dispose d’un gros budget et d’un nombre considérable d’employés.

6-  Secours catholique : il offre des aides dans le domaine de l’agriculture.

Les écoles chrétiennes : 

        A Gaza, il y a 5 écoles chrétiennes, 4 d’entre elles sont catholiques et la cinquième est orthodoxe.

1- École de la Sainte-Famille : école primaire, collège et lycée. 700 élèves, 100 chrétiens et le reste sont des musulmans.

2- École du Patriarcat latin : école maternelle et collège. 550 élèves, 40 chrétiens et le reste sont des musulmans. Dans les deux écoles précédentes, il y a 86 employés, seulement 20% d’entre eux sont chrétiens et le reste sont des musulmans.

3- École des Sœurs du Rosaire : école maternelle et collège. 500 élèves, 50 chrétiens et le reste sont des musulmans. 35 employés dont seulement 10 chrétiens et le reste sont des musulmans.

4- Maternelle des Sœurs de l’amour : 120 enfants, 5 chrétiens et 115 musulmans.

5- École Grecque Orthodoxe : école maternelle et collège. 500 élèves, 100 chrétiens et le reste sont des musulmans. C’est la seule école orthodoxe de la bande de Gaza.

_________________________________________________

 Les sources :

1- Père Manuel Mussallam, ancien pasteur de l’Église de la Sainte-Famille à Gaza.

2- Jabr Aljilda, directeur des relations publiques de l’église orthodoxe à Gaza.

3- Site internet du magazine la Vie, < www.lavie.fr >.

4- Site internet de la chaîne Al-Arabya. < www.alarabiya.net >.

5- La chaîne palestinienne < www.paltoday.tv >.

6- Le journal libanais Al-Safeer. < www.assafir.com>.

7- Bureau central de statistiques palestinien.
< http://www.pcbs.gov.ps/DesktopDefault.aspx?lang=en > .

One thought on “Les chrétiens de Gaza

  1. Ces souffrances ont ete evoquees par le patriarche latin de Jerusalem, Fouad Twal, en celebrant la messe en l’eglise de la Sainte famille de Gaza a l’occasion d’une rare visite pour les fetes de Noel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>